Fil de fer : une histoire pas comme les autres


Jeunesse, Mes Livres / lundi, mars 12th, 2018
Fil de fer Couverture du livre Fil de fer
Martine Pouchain
Jeunesse
Flammarion Jeunesse
Paru le 3 janvier 2018
215 pages

Résumé de « Fil de Fer »:

 » – On est bien, hein ?
– Oui, on est bien.
Je contemplais les petits nuages paresseux suspendus dans l’azur. Plus rien d’autre n’existait, il n’y avait plus que l’herbe, nous et le ciel. L’éternité. »
C’est la guerre. Gabrielle, surnommée Fil de fer, doit quitter son village pour fuir sur les routes de France avec sa famille. Au cours d’un exode dur et périlleux, Fil de fer rencontre un garçon mystérieux. C’est le coup de foudre. Qui est ce beau jeune homme qui n’a jamais faim ou soif ? « 

 

Le camembert du livre :

Graphique Fil de fer
– 25% de la Guerre – 5% d’Historique – 70% d’Amour

Mon ressenti :

 

Les plus Les moins
  • L’aspect historique
  • La fin
  • L’écriture trop enfantine
  • Histoire un peu bateau

 

Mon avis un peu plus détaillé :

Dans un premier temps je souhaite remercier très fortement les éditions Flammarion Jeunesse, pour l’envoi de ce roman (première fois que je peux dire ça sur le blog ).

J’étais très curieuse sur ce titre. Pourquoi?  Parce qu’un des sujets principaux, la seconde guerre mondiale, m’intéressait fortement. Mon père est passionné d’histoire mais particulièrement de cette époque. Un peu contaminée par cette passion, je souhaitais vraiment me faire une idée sur cette histoire. Le sujet est bien traité et souvent inspiré de ce qu’a pu vivre la famille de l’auteur dans cette période, assez noire de notre histoire.

L’histoire est bateau, une jeune fille tombe amoureuse d’un garçon et le cache à sa famille. Ce qui m’a le plus dérangé dans ce roman, c’est le parti-pris de l’auteur d’écrire l’histoire du point de vu de la jeune fille, qui pour le coup dans le style d’écriture passe de 15 ans, âge réel, à 8 ans âge ressenti. J’avais très souvent du mal à me dire que j’étais face à une adolescente et non pas une petite fille. Je peux comprendre que la maturité dépende de la personne mais en période de guerre les enfants et surtout les adolescents ont dû devenir plus matures bien plus vite. Et là, entre la crédulité de l’héroïne et le manque de maturité dans ses propos, j’ai vraiment eu du mal à apprécier Fil de fer.

Sinon le déroulé du roman est vraiment mignon, et la fin m’a vraiment énormément surprise. C’est, je pense, ce qui a vraiment sauvé ma lecture. C’est une petite lecture très agréable entre deux romans plus denses. Mais l’histoire est vraiment destinée à une cible plus jeune malgré l’aspect difficile de la guerre.

 

Spartan

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire