Une braise sous la cendre : La tentation bookstagram

Une braise sous la cendre Couverture du livre Une braise sous la cendre
Sabaa Tahir
Young Adult, Fantasy, Dystopie
Pocket Jeunesse
Paru le 15 octobre 2015
Grand Format
525 pages

Le résumé :

« Autrefois Érudits et Martiaux vivaient en paix. Mais les soldats ont pris le pouvoir sur les savants, et les armes ont remplacé les livres. Pour sauver son frère, Laïa, une érudite de 16 ans, se propose comme esclave auprès de la terrible directrice de l’école militaire de Blackcliff. De son côté Elias, meilleur soldat de l’académie, est pressenti pour devenir empereur. C’est dans cette école-prison que leurs destins se croisent… Ensemble, ils vont rejoindre la résistance et lutter pour la liberté, mais comment s’allier lorsque tout vous oppose ? »

 

Le camembert littéraire :

Graphique Une Braise Sous La Cendre
– 50% d’Action – 30% de Dystopie – 10% d’Amour – 10% de Sadisme

 

Mon ressenti :

 

Les Plus Les Moins
  • L’Histoire et l’Univers
  • Elias
  • L’alternance de point de vue
  • Des personnages trop contrastés

 

Mon avis plus détaillé :

 

A la sortie du livre, je ne m’étais pas trop penché sur l’histoire, et même si la couverture m’attirait je n’ai pas du tout craqué. Puis j’ai découvert le magnifique compte bookstagram de @lunabookaddict . Son livre préféré ??? Une braise sous la cendre. Donc à force de le voir assez souvent sur insta et de voir les si bon avis sur le livre, j’ai foncé à Decitre pour l’acheter.

L’univers et l’histoire sont prenants, on s’attache très vite à Elias et Laïa. L’univers est complet et aboutit, il y a tout un tas de choses à apprendre et beaucoup d’émotions ressortent du récit. J’ai adoré Elias, mais un peu moins Laïa dont je trouve le caractère trop contrasté avec celui Elias. Du coup l’alternance de point de vue, qui est un point très positif de mon coté, nuit quelques fois au rythme du récit. Il y a des moments où je trouvais les passages de Laïa beaucoup trop mous, lents et longs, alors que le chapitre d’avant sur Elias était plein d’action et frisson.

Malgré cela j’ai adoré Laïa, car je me suis beaucoup retrouvée dans son caractère. Elle n’est pas courageuse de nature, mais elle prend sur elle, elle veut s’améliorer et être digne de ses parents. Puis elle présente une très nette évolution tout au long du livre. Alors que de son côté Elias n’évolue pas, on apprend juste à mieux le connaitre. On apprend plus sur son passé, mais ce qui nous retient le plus dans ses chapitres c’est l’action et ses relations avec les autres. Les chapitres d’Elias sont dynamiques, plein d’action et de suspense, alors qu’au contraire les chapitres sur Laïa sont beaucoup plus psychologiques et tournent plus au niveau de l’acceptation de soi et la prise de conscience.

Je ne peux pas dire que c’est un coup de cœur, mais j’ai totalement adoré et j’ai été transportée. L’écriture est fluide, le rythme malgré les haut et les bas, n’entache en rien ma curiosité et mon envie de savoir, où, quand et pourquoi?

Je ne peux que vous conseiller cette lecture, foncez, si vous aimez l’aventure et la dystopie, ce livre est fait pour vous.

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire si vous l’avez lu ou si je vous en ai donné envie.

Spartan

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires

Laisser un commentaire