The Curse

The Curse Couverture du livre The Curse
The Curse
Marie Rutkoski
Fantasy Young Adult
Lumen
Paru le 16 février 2017
Grand Format
464 pages

Le résumé de The Curse :

« Gagner peut être la pire des malédictions… Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la  » malédiction du vainqueur  » : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise. »

 

Le camembert littéraire :

Graphique The Curse
– 30% pour l’Univers – 40% de Guerre – 20% de Psychologie – 10% de Romance

Mon ressenti :

Les Plus Les Moins
  • Les personnages
  • L’intrigue
  • Le rythme
  • Pas cliffhanger à la fin

 

Mon avis détaillé :

Pour être franche, je n’avais absolument pas lu la 4ème de couverture et je me suis laissée porter par bookstagram et cette sublime couverture. Je n’avais donc aucune idée dans quoi j’avais décidé de me lancer. Découverte total 🎁.

On est propulsé dans un monde dystopique où le peuple de Kestrel a soumis en esclavage celui de Arin. Ces deux personnages sont le centre de cette dystopie aux allures de Roméo et Juliette. Dans leurs quêtes de découverte mutuelle ils vont apprendre à se découvrir eux-même, ce qui rend le livre d’autant plus attirant. J’ai aimé découvrir les personnages car ils sont riches et entiers. Leurs caractères sont aussi différents que leurs buts sont similaires.

Mais les mensonges sont hyper présent, les personnages se voilent la face car la guerre ou la paix ne dépendent plus que d’eux. Qui va gagner et qui va perdre, c’est un bras de fer que l’on pense assez déséquilibré au départ mais qui se révèle surprenant et addictif.

L’univers est riche et possède une histoire importante. La plume est agréable, j’ai vraiment dévoré le livre. J’ai été un peu déçue de la fin, car pour moi elle aurait pu être plus alléchante. On aurait pu facilement arrêter la série à la fin de ce tome même si l’on souhaite vraiment découvrir comment Kestrel et Arin vont évoluer dans l’avenir. Entre Un palais d’épines et de roses et The Curse, la fin du premier est plus une fin fermée que celui-ci mais pour moi ce sont deux fins qui ne donnent pas spécialement envie de lire la suite. Surtout si on n’a pas accroché aux personnages, heureusement ce n’est pas mon cas. Et je suis réellement curieuse de savoir ce que vont faire et devenir Kestrel et Arin après ce twist final.

Bilan :

Un bilan très positif mais loin du coup de cœur. J’ai adoré autant l’intrigue que les personnages, c’est un super livre et une super découverte. Je vous le recommande fortement 😃😃.

Spartan

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Laisser un commentaire